La biodiversité est le signe que votre jardin est en bonne santé. La biodiversité désigne la variété des organismes vivants et concerne aussi bien la faune que la flore. En favorisant la biodiversité, vous aidez la planète à aller mieux, tout en vous faisant plaisir. Grâce à elle, vous allez pouvoir cultiver des fruits et des légumes sains, tout en ayant le grand bonheur d’observer l’avifaune et les petits mammifères qui peuplent votre jardin…

 

Étape 1 : faire une croix sur les produits chimiques

C’est une évidence, mais il convient de rappeler que la nature se porte à merveille sans engrais et fertilisants chimiques. Les pesticides et les insecticides sont particulièrement nocifs pour votre jardin et l’environnement. Dans un jardin écologique, ce sont les insectes et les petits animaux qui se chargent de réguler la prolifération des nuisibles. Et, n’oubliez pas qu’il est possible de confectionner des désherbants naturels et écologiques !

Pour l’engrais, optez pour le compostage : le compost, les déchets verts et le fumier amélioreront la croissance de votre potager, de vos arbustes et de vos parterres de fleurs.

Contre les mauvaises herbes, il est possible de recourir au désherbage manuel, mais aussi au paillage. Utilisez un paillis issu du recyclage.

Exemples : l’herbe séchée après la tonte du jardin, les feuilles mortes ou encore la paille. Le paillage protègera aussi le sol des chaleurs de l’été (en freinant l’évaporation) et des périodes de gel (en formant un manteau d’hiver).

Étape 2 : variez les végétaux…

Les arbustes à petits fruits attireront les oiseaux : aubépine, prunellier, houx, groseillier… Vous pouvez en planter çà et là ou bien les uns à la suite pour en faire une haie.
De plus, le tournesol pourra fournir des graines aux oiseaux et c’est en outre une plante magnifique qui donnera de la lumière à votre jardin !

Pour favoriser la biodiversité, Tous les jardiniers à domicile vous le diront, il faut aussi s’abstenir de faucher la pelouse. Épargnez au moins une zone du jardin : laissez la petite prairie se développer et accueillir insectes et oiseaux. Même un arbre mort peut accueillir une biodiversité étonnante. Vous pourrez faucher cette zone sauvage à la fin du mois de juin. Notez que les chenilles de papillons raffolent de l’ortie !

Les plantes à nectar sont idéales pour attirer les insectes butineurs, à commencer par les abeilles, et les oiseaux nectarivore. Une partie du jardin pourra être consacré à ces plantes mellifères.

 

Étape 3 : un peu de bricolage !

Si vous souhaitez donner un coup de pouce à la faune, pourquoi ne pas créer des petits abris ? L’avifaune et les petits mammifères viendront s’y réfugier pour se protéger des intempéries et des prédateurs.

Si vous avez le goût du bricolage, vous pouvez construire vous-même des nichoirs et petits abris en bois. Sinon, ces cachettes peuvent être un simple tas de bûches, des hautes herbes, quelques pierres entassées… Sans oublier la marre, qui peut accueillir grenouilles, salamandres, libellules et oiseaux en tout genre.

 

Voici quelques idées pour favoriser la biodiversité de votre jardin. Si vous avez vos propres astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaire !