Vous êtes un particulier et vous vous demandez comment déclarer vos revenus correctement ? Dans votre déclaration, vous avez le choix entre deux options : les frais réels ou l’abattement. Quelle est la différence entre ces deux régimes ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ? Voici quelques éléments de réponse pour vous aider à faire le bon choix.

Les frais réels

Le régime des frais réels consiste à déduire de vos revenus l’ensemble des dépenses que vous avez engagées pour l’exercice de votre activité. Il s’agit par exemple des frais de déplacement, de repas, de téléphone, de matériel, de formation, etc. Pour bénéficier de ce régime, vous devez tenir une comptabilité détaillée et conserver tous les justificatifs de vos frais. Vous devez également remplir le formulaire 2042 (déclaration de revenus) et reporter le montant de vos frais réels sur la ligne correspondant aux frais réels.

L’abattement

Lors du calcul de votre impôt sur le revenu, une déduction forfaitaire de 10 % est appliquée automatiquement pour tenir compte de vos frais professionnels (transports, repas…).

Si vous pensez que vos dépenses réelles sont supérieures à cette déduction forfaitaire, vous pouvez demander la déduction de vos frais professionnels pour leur montant réel. Chaque membre du foyer fiscal peut ainsi choisir d’opter ou non pour les frais réels, en fonction de ce qui lui paraît le plus approprié.

Quel régime choisir ?

Le choix entre les frais réels et l’abattement dépend principalement du montant et de la nature de vos frais professionnels. Si vos frais sont faibles ou difficiles à justifier, il peut être plus avantageux d’opter pour l’abattement qui simplifie votre déclaration et vous permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de votre revenu imposable. Si vos frais sont élevés et bien documentés, il peut être plus intéressant d’opter pour les frais réels qui vous permettent de déduire le montant exact de vos dépenses et ainsi de réduire votre base imposable.

Pour les particuliers qui effectuent un nombre de kilomètres importants pour se rendre sur leur lieu de travail, les frais réels vont vite être plus avantageux.

Si vous optez pour la déclaration des frais réels, vous devez déclarer le montant de vos frais dans les cases 1AK à 1DK de votre déclaration de revenus, sans les soustraire du montant déclaré dans les cases 1AJ à 1DJ.

Vous trouverez ces cases à l’étape 3 de votre déclaration en ligne, après avoir coché la case «Traitements, salaires» et cliqué sur «suivant».

 

A LIRE AUSSI  Profitez immédiatement d’un crédit d’impôt avec l’Avance Immédiate ! - Bientôt disponible chez Interservices

Un simulateur des frais kilométriques et frais réels existe sur le site des impôts : https://www.impots.gouv.fr/simulateur-frais-reels-v2

 

Pour faire le bon choix, il est conseillé de faire une simulation en comparant le montant de votre impôt selon les deux options. Vous pouvez également faire appel à un professionnel du chiffre qui saura vous orienter vers le régime le plus adapté à votre situation. N’hésitez pas à nous contacter !