Une personne en perte d’autonomie est sujette aux accidents domestiques, il est alors recommandé d’aménager son domicile pièce par pièce de façon à réduire ces aléas de la vie. L’objectif est de faciliter les déplacements et les gestes quotidiens d’une personne âgée tout en lui permettant de garder ses habitudes. Pour cela, il est possible de faire appel à des aides techniques. Et dans ce domaine, les innovations sont de plus en plus nombreuses et variées.

 

La chambre, la pièce principale

Le confort étant le maître-mot, organisez tout dans le but de faciliter la vie de votre proche.

  • L’accessibilité des objets utiles

Placez les prises à la même hauteur que les interrupteurs. Comme cela, le patient ne sera pas obligé de se baisser pour les atteindre.

Choisissez une table de chevet à large plateau où il sera possible d’y déposer son verre d’eau, son téléphone, la télécommande de la télé, ses lunettes et son mouchoir. Il lui sera donc plus aisé de s’y retrouver.

  • Pas de chutes pour les invalides

C’est clair. Sécurisez la chambre, notamment le sol. Le carrelage et le parquet dur sont à bannir. Les tapis, quant à eux, risquent de prendre le pied de la personne handicapée en passant. Optez plutôt pour de la moquette ou à défaut du lino. Il ne doit y avoir d’objets inutiles et encombrants, et surtout ne mettez rien qui risque de devenir un obstacle entre le lit et la porte.

  • La lumière, un facteur important

Un bon éclairage contribue grandement à la sécurité d’une personne en perte d’autonomie. Utilisez donc des systèmes d’éclairage adaptés comme le système d’éclairage télécommandé, le chemin lumineux pour la nuit, ou l’éclairage automatique à détection de mouvement.

 

Les sanitaires, pièces indispensables

Ils sont constitués du WC et de la salle de bain. Pour le WC, le rehausseur s’avère très utile pour les personnes à mobilité réduite. La salle de bain, elle, mérite une attention particulière, car il s’agit d’un endroit potentiel pour les accidents. Une étude a pu évaluer que le taux des chutes à domicile ayant lieu dans la salle de bain s’élève à 46 %. Sécurisez donc la douche en choisissant un sol antidérapant, ou en déposant simplement un tapis antidérapant sur son fond. Évitez les rebords et les marches. Privilégiez une douche à l’italienne à une salle de bain dotée d’une baignoire. Prévoyez-y une barre d’appui, un tabouret de douche ou un siège mural, un pare-douche, sans oublier le lavabo ergonomique.

 

Dans la cuisine, des ustensiles performants pour aider à se nourrir seul

Ici, les personnes en perte d’autonomie peuvent profiter d’un grand nombre d’outils innovants leur permettant justement de gagner en autonomie et indépendance. Et ce, en allant des plus simples robots en passant par les couverts spécialisés. Citons par exemple les verres connectés qui vous signalent quand il est temps de boire de l’eau.

Il existe donc diverses techniques et outils sur le marché qui ont pour but de sécuriser les domiciles des personnes à mobilité réduite ou en perte d’autonomie, mais également de faciliter leur quotidien.