Depuis le 13 avril 2023, les contribuables français ont pour obligation de déclarer leurs revenus, une tâche annuelle qui connaît souvent des ajustements. Ces modifications peuvent entraîner des exonérations ou modifier certaines obligations déclaratives. Il est essentiel d’être bien informé sur ces nouveautés afin de bien remplir sa déclaration de revenus et de tirer parti des avantages fiscaux proposés. Petit tour d’horizon sur les principaux changements à connaître sur la déclaration de revenus de 2023.

Informations complémentaires pour les emplois à domicile

Le service à la personne apporte un soutien précieux dans de nombreux aspects de la vie quotidienne. En 2023, le processus de déclaration fiscale pour ceux qui bénéficient d’un crédit d’impôt pour les dépenses engagées dans ces services subit une légère modification.
Auparavant, il suffisait d’indiquer le montant total dépensé pour les services à domicile pour bénéficier de ce crédit d’impôt. Dorénavant, les contribuables devront préciser la nature des services qu’ils ont utilisés. Cela signifie que si vous avez fait appel à une aide à domicile pour garder vos enfants, effectuer des travaux de jardinage ou pour du soutien scolaire, vous devrez le spécifier lors de votre déclaration.

Pourboires : exonérations d’impôts et de cotisations sociales

Dans le cadre des nouveautés de 2023 concernant la déclaration de revenus, les pourboires font l’objet d’une attention particulière. En effet, ils bénéficient désormais d’exonérations d’impôts et de cotisations sociales, à condition que le salaire net perçu ne dépasse pas les 2164.91€ par mois, soit l’équivalent de 1.6 fois le SMIC.
Il est important de noter que même si ces pourboires ne sont pas imposables, ils doivent être déclarés. Pour cela, ils doivent être inscrits dans la ligne “pourboires exonérés”, se trouvant dans la section “traitement et salaires” de la déclaration de revenus.

Hausse du plafond d’exonération pour les heures supplémentaires

Une autre mise à jour notable en 2023 concerne l’exonération des heures supplémentaires. Le plafond annuel d’exonération a été augmenté, passant de 5000€ à 7500€. Cette hausse inclut également la monétisation des jours de repos et des RTT. Il s’agit donc d’un avantage significatif pour ceux qui travaillent au-delà de leurs heures contractuelles ou choisissent de monétiser leurs jours de repos. Toutefois, il est essentiel de noter que ces revenus exonérés doivent être correctement déclarés. Pour ce faire, vous devez les inscrire sur la ligne “Heures supplémentaires et jours RTT exonérés” dans votre déclaration de revenus.

A LIRE AUSSI  Comment faire sa déclaration de revenus ?

Exonération d’impôt sur la prime de partage de la valeur

La prime de partage de la valeur, anciennement appelée prime exceptionnelle du pouvoir d’achat ou prime Macron, est exonérée d’impôt sur le revenu jusqu’à 3000 €. Le plafond peut atteindre jusqu’à 6000€ sous conditions, selon les dispositifs pris en charge par les entreprises. Cette prime est facultative et son versement n’est pas obligatoire.

Barème kilométrique et frais déductibles liés au covoiturage

Si vous avez effectué du covoiturage en participant aux frais, sur justificatifs, vous pouvez déduire ces frais professionnels en ajoutant ces sommes dans le calcul de vos frais réels. De plus, le barème kilométrique a été revalorisé pour l’année 2023 de 5.4%. Cette mesure a été mise en place suite à la loi pouvoir d’achat de l’été 2022, en vue de lutter contre l’inflation et l’augmentation significative des prix du carburant.

Exonération d’impôt des indemnités versées en cas de télétravail

La déduction fiscale reste toujours applicable sur les indemnités de télétravail versées par l’employeur. Ces allocations sont exemptes d’impôt jusqu’à un maximum de 2,50 € par jour de télétravail, ce qui signifie une déduction maximale de 55 € pour un mois, soit 22 jours télétravaillés. Le plafond annuel d’exonération est fixé à 580 €.

Suppression de la taxe d’habitation

À compter du 1er janvier 2023, la taxe d’habitation ne sera plus appliquée sur les résidences principales. Elle reste toutefois maintenue au sein des résidences secondaires.

Avantage fiscal pour les veufs et veuves des anciens combattants

Cette année, les personnes veuves qui ont plus de 74 ans et dont le partenaire défunt possédait la carte du combattant au moment de son décès disposent d’une demi-part supplémentaire.

Vous avez dorénavant connaissance de toutes les nouveautés de 2023 pour déclarer vos impôts sans encombre. Vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour déclarer vos revenus ? En faisant appel à nos services administratifs, vous bénéficierez d’un professionnel qualifié à domicile pour vous accompagner dans toutes vos démarches déclaratives, ainsi que d’un crédit d’impôt à hauteur de 50% !
Pour en savoir plus, contactez Interservices au numéro national 04 68 11 98 05.