Le paillage fait partie des nombreuses pratiques utilisées en jardinage afin de modifier l’effet du climat local sur le sol. On utilise pour cela du paillis, un terme également utilisé en agriculture qui désigne la couche de matériau destinée à protéger le sol. Bien que le terme paillis soit un dérivé du mot paille, d’autres matériaux (naturels ou synthétiques) peuvent être utilisés pour pailler le jardin.

Focus sur la technique du paillage : fonctionnement et matériaux utilisés.

À quoi sert le paillage ?

Régler la température du sol

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le paillage sert à modifier (réguler) la température du sol. En étalant une couche de paillis, le sol est mieux protégé des chocs thermiques. La température au printemps et en automne est également mieux conservée. En été, la fraîcheur du sol est maintenue et les écarts de température réduits.

Limiter la prolifération des mauvaises herbes

Grâce au paillage, le sol de votre jardin offre des conditions optimales à vos semis. Le développement des adventices est aussi ce qui facilite la germination de vos plantes. Empêchant la lumière d’atteindre les mauvaises herbes, le « mulch » vous épargne les désherbages réguliers à la binette.

Réduire l’évaporation de l’eau

L’eau s’évapore également moins grâce au paillis. Cette couche de matériau maintient l’humidité de votre sol et protège votre jardin et potager de la déshydratation accélérée par le vent et le soleil. Faisant écran aux pertes d’eau, le paillage réduit donc, en parallèle, la fréquence des arrosages. Durant les jours de pluie, le paillis agit comme une éponge. Le sol reste ainsi meuble et frais en été.

Enrichir le sol

En se dégradant, le matériau de paillage se transforme en humus (nutriments et matière organique). Un élément indispensable pour vos fruits et légumes ! Vos végétaux sont en meilleure santé et les attaques parasitaires limitées.

A LIRE AUSSI  La période des semis a commencé, suivez nos étapes pour les réussir !

De quoi se compose le paillage ?

Différents matériaux peuvent être utilisés pour pailler son jardin. Votre choix sera déterminé par la durée de vie du paillis, le type de sol et le type de végétaux que vous souhaitez protéger.

  • Les matériaux grossiers et secs comme les fougères et la paille. Ces derniers ont une décomposition assez lente. Ils conviennent donc parfaitement au sol argileux accueillant vos fruits et légumes (concombres, fraises, courges…)
  • Les matériaux humides (fanes de légumes, herbes encore jeunes) : ces matériaux sont à décomposition rapide. Ils sont adaptés aux légumes qui ne reposent pas sur le sol. Étalez une mince couche sur votre sol (moins de un centimètre) afin d’éviter que vos plantes ne s’asphyxient. N’oubliez pas aussi de les renouveler fréquemment.
  • Les matériaux intermédiaires (fanes de légumes, engrais en fin de cycle, composts jeunes…) adaptés à tous vos légumes.

Il n’est pas toujours évident de choisir le bon matériau et de déterminer la bonne épaisseur pour pailler son jardin. Solliciter les services d’un jardinier professionnel afin de déterminer, avec lui, la nature du sol et le matériau qui protégera au mieux vos végétaux des caprices de la météo, des adventices et des insectes nuisibles.