Votre jardin est envahi par les mauvaises herbes ? Des arbustes à tailler ? Si vous manquez de temps pour entretenir votre jardin, faites appel à un jardinier professionnel. En plus d’entretenir comme il faut votre précieux espace vert, celui-ci vous prodiguera quelques conseils toujours intéressants

De plus, les travaux d’entretien courant comme la taille de haie, la tonte de pelouse, l’entretien des massifs, le débroussaillage, …. sont déductibles des impôts. Pourquoi ne pas en profiter ? Il vous faut cependant déclarer vos frais d’entretien de jardinage. On vous dit tout.

Comment et où déclarer les travaux de jardinage ?

Si vous avez un jardin à entretenir tout au long de l’année, un crédit d’impôt vous est accordé. Rentre dans les services éligibles

Pour bénéficier des 50 % de crédit d’impôt, il faut mentionner les dépenses liées à l’entretien de votre jardin l’année passée dans votre déclaration de revenus dans la case sur l’emploi de personnes à domicile (case 7DB (à confirmer en fonction des nouveaux imprimés)

Pourquoi chercher son paysagiste auprès des SAP ?

Se tourner vers une coopérative de Services à la personne pour trouver son nouveau paysagiste permet de bénéficier des prestations d’un professionnel.

Vous avez donc la garantie de solliciter les services d’un véritable technicien maîtrisant l’outillage professionnel et connaissant parfaitement les végétaux. Se tourner vers une structure de SAP, c’est aussi solliciter les services d’un jardinier paysagiste assuré.

Quels sont les travaux autorisés dans les services à la personne ?

Tous les travaux de jardinage réalisés par un paysagiste ne sont cependant pas autorisés dans le cadre du SAP. Si l’on se réfère à l’article D.7231-1 du Code du travail ainsi qu’à la circulaire du 11 avril 2019, on retrouve dans la liste non exhaustive des travaux de jardinage autorisés dans les SAP :

  •       Le ramassage des feuilles, légumes du potager, des fruits des arbres fruitiers
  •       La tonte de pelouse
  •       Le débroussaillage
  •       L’arrosage des végétaux
  •       La scarification
  •       Le ratissage
  •       L’entretien des massifs
  •       Le désherbage des allées de circulation
  •       Le déneigement
  •       Le bêchage, le griffage et le binage
  •       L’entretien de potager
  •       Le paillage
  •       La protection des végétaux, des sols
  •       La taille des haies, fruitiers, rosiers ou plantes grimpantes suivant le décret du premier septembre 2004 lié aux travaux réalisés à partir du sol
  •       La taille des arbres et arbustes réalisée à partir du sol ou dans le respect de l’article R233-13-22 du Code du travail
  • L’entretien des piscines…