L’été rime souvent avec détente et amusement dans le jardin. C’est pourtant la période la plus redoutée de vos plantes et de votre potager. Durant les périodes de fortes chaleurs, votre jardin est effectivement soumis à de rudes épreuves. Mieux vaut donc lui consacrer un peu de temps pour bien le protéger et le préparer à la canicule.

Le paillage

Pailler son jardin permet de le protéger de la sécheresse. Le paillage favorise la régulation thermique et hydrique des plantes et du potager. Cette technique, en plus de protéger la terre des rayons du soleil, ralentit la prolifération des mauvaises herbes.

Toile tissée, film plastique…, on trouve certes différents types de paillage sur le marché. Rien n’égale cependant un paillage naturel. En plus d’être écologiques, les plantes coupées ou déchets de tonte nourrissent le sol durant leur décomposition. Vous favorisez en parallèle la vie souterraine en aérant et en ameublissant la terre. Le sol peut ainsi stocker plus efficacement l’eau et l’évaporation est limitée.

Si vous optez pour la tonte de gazon, laissez sécher un ou deux jours avant de l’utiliser. Commencez par une couche de 5 à 10 cm. Dès que vous voyez de la terre apparaître, paillez à nouveau le jardin.

L’arrosage

Rien ne vaut effectivement un bon arrosage pour hydrater vos plantes et leur offrir un peu de fraîcheur durant les périodes caniculaires. Attention toutefois ! L’arrosage ne doit pas se faire à n’importe quel moment. Pour le potager, pensez à arroser vos fruits et légumes au petit matin ou au soir. Idem pour les autres plantes du jardin et celles en pots. Préférez le soir, lorsque le soleil est couché et que la température retombe doucement. L’eau peut ainsi tranquillement pénétrer le sol.

Faites aussi attention à la fréquence de l’arrosage. Au lieu d’arroser un peu chaque jour votre jardin, pensez plutôt à l’arroser longuement une à deux fois par semaine. Un arrosage fréquent et abondant risque d’appauvrir la terre et de rendre vos plantes plus vulnérables aux maladies.

A LIRE AUSSI  Service à la personne : comment faire un désherbage ?

Quant à la manière d’arroser vos plantes, essayez l’arrosage au goulot (sous forme de pluie). Servez-vous d’un récipient ou d’un tuyau dépourvu de tête à positionner le plus près possible de la base des plantes. En orientant l’eau au plus près des plantes, celle-ci ne ruisselle pas. Vous limitez ainsi les pertes en eau.

Le binage

Le binage consiste à retourner la terre pour l’ameublir, mais aussi retirer les mauvaises herbes. Cette opération est recommandée lorsque vous constatez l’apparition d’une croûte à la surface de la terre. Durant les périodes de fortes chaleurs, ce geste vous permet aussi d’économiser de l’eau pendant l’arrosage. La terre étant plus perméable, l’eau pourra atteindre les racines et soulager vos végétaux.

Binez votre jardin après la pluie ou l’arrosage en réalisant une entaille d’environ 2 cm de profondeur afin d’éviter d’endommager les racines. Servez-vous d’une griffe à trois dents ou une serfouette. Après le binage, vous pouvez réaliser un paillage pour conserver l’humidité et empêcher les adventices de repousser.

 

Les gestes à adopter pour protéger son jardin en été paraissent simples. Certaines conditions sont néanmoins à respecter, car tous les végétaux ne se ressemblent pas. N’hésitez pas à solliciter les services d’un jardinier professionnel. Celui-ci saura prendre soin de votre jardin et vous donnera de bons conseils.