Mis en place depuis le début du mois de janvier 2019, le prélèvement à la source suscite encore beaucoup de discussions, surtout des contribuables bénéficiaires de crédits et de réductions d’impôts. En effet, ces derniers se posent des questions sur leur statut depuis la mise en place de ce nouveau système. Est-ce avantageux pour eux ou pas ? Plus d’informations ci-dessous.

Gros plan sur le prélèvement à la source et son impact sur les crédits d’impôt

Depuis le 1er janvier 2019, les pouvoirs publics ont mis en application un nouveau système permettant de prélever l’impôt sur le revenu directement sur la feuille de paie. Le prélèvement à la source est alors pris en charge par des tiers comme l’employeur, la caisse de retraite ou la banque pour l’ensemble des salariés et des retraités. Le but de cette retenue à la source d’impôt est de supprimer le décalage d’une année entre la perception des ressources financières et l’acquittement des impôts. L’impôt est donc prélevé en même temps que l’encaissement des revenus. Alors que les réductions et les crédits d’impôt 2018 ne sont pris en compte que lorsque les contribuables déclarent leurs ressources financières, comment le prélèvement à la source va-t-il se mettre en place ?

La solution proposée par l’État

Heureusement, le gouvernement a déjà prévu une solution pour que les contribuables ne souffrent pas trop de ce grand décalage de trésorerie. Un système d’acomptes versés à la moitié du mois de janvier est prévu. Ceux qui en bénéficient profiteront d’un acompte de 60 % sur leur avantage fiscal. Ceci concerne, en effet, les dons réalisés aux associations et aux organisations à but non lucratif en 2017, les frais de garde de jeunes enfants, l’emploi à domicile, l’hébergement au sein des résidences EHPAD ou Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, et l’investissement locatif.

Le calcul de ce montant sera réalisé en fonction des sommes déclarées au printemps 2018. Selon le ministre de l’Action et des Comptes publics, un budget de 5,5 milliards d’euros est alloué à cet acompte. Près de 8,8 millions de contribuables vont en profiter. Cette avance pourra s’élever en moyenne à 627 euros par contribuable. Il faut également signaler qu’il n’y a pas de crédit ni de réduction d’impôts dans le taux d’impôt à la source.

Nos experts peuvent vous accompagner dans vos démarches administratives relatives au prélèvement à la source. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations au 04 68 11 98 05.