Vous pensez qu’il est temps de commencer à réfléchir à la transmission de votre patrimoine ? Vous avez sans doute raison, mais avant de prendre une quelconque décision, il y a un certain nombre de choses que vous devez savoir. Lors de la prise de décision, vous devrez faire un choix. Votre choix se doit d’être astucieux et dépendra de divers facteurs. Voici les trois principales options qui s’offrent à vous pour la transmission de votre patrimoine :

 

L’assurance-vie pour les retraités

L’assurance-vie est un mode de transmission de patrimoine hors succession classique. L’abattement qui lui est propre va être cumulé avec celui des droits de succession. Vous pouvez opter pour l’assurance vie si vous avez l’intention de désigner vous-même le(s) bénéficiaire(s) de votre patrimoine. Il est en effet possible de désigner aussi bien un ou une ami(e) qu’une personne qui a un lien de parenté avec vous. Veillez juste à bien rédiger les clauses concernant le(s) bénéficiaire(s). À noter que le bénéficiaire ne paie pas d’impôt avec un abattement de 152 500 € quel que soit le contrat et si les versements ont été faits avant vos 70 ans.

 

Le testament, une façon de léguer son bien après son décès

Vous souhaitez faire un legs (don par testament) à une association, ou faire bénéficier une personne d’un de vos biens, et ceci, après votre décès ? Rédigez un testament ! Quel que soit votre âge, vous êtes en droit de le faire. Vous pouvez également modifier votre testament sans l’enregistrer face à un notaire, on parle alors de testament olographe. Cependant, sans enregistrement, le testament peut ne pas être respecté. De plus, s’il est erroné, il ne pourra pas être considéré. Afin de le rendre non attaquable, faites enregistrer votre écrit devant un notaire. Il appartiendra à ce notable de conserver votre testament pour vous et pour la personne que vous aurez désignée.

 

La donation, une forme de transmission de patrimoine de son vivant

Il s’agit d’un acte à effectuer devant le notaire. Le bénéficiaire peut être un membre de votre famille, un ami… bref, un proche. Le bien peut être de l’argent, une maison ou autre. Voici un moyen d’échapper au fisc : donnez un montant allant jusqu’à 100 000 € à votre enfant et jusqu’à 31 865 € s’il s’agit d’un petit-enfant. Faites-le tous les 15 ans !

Le patrimoine à transmettre peut donc être un portefeuille boursier ou de l’argent, un bien immobilier ou un bien mobilier. Vous voyez qu’il est important de se poser la question suivante : « comment transmettre son patrimoine en réduisant au strict minimum ses taxes ?»