Vous envisagez de créer une entreprise multiservices ? Ce secteur en pleine expansion présente de nombreux avantages, notamment lorsqu’il est exercé dans le cadre des services à la personne. Il permet aux professionnels de répondre efficacement aux besoins des particuliers en matière de petits travaux et d’entretien domestique. Chez Interservices, la coop SAP, nous nous positionnons comme un acteur clé dans l’accompagnement des professionnels du multiservices. Dans cet article, découvrez les conditions essentielles à respecter pour exercer en toute légalité et bénéficier des avantages du SAP.

En quoi consiste une entreprise multiservices ?

Le multiservices englobe une variété de petits travaux de bricolage et d’entretien courant, souvent désignés sous le terme « homme toute main ». Ces prestations incluent des petits travaux de bricolage, comme effectuer des réparations mineures, installer des d’étagères, monter des meubles, peindre des murs, remplacer un joint de salle de bains, réparer une ampoule, etc.
Recourir à un professionnel du multiservices est souvent une nécessité pour les particuliers n’ayant ni les compétences, ni le temps, ni les moyens matériels pour réaliser ces tâches. Cependant, il est important de noter que seules les prestations élémentaires, occasionnelles et ne nécessitant pas de savoir-faire professionnel particulier sont éligibles au SAP. En outre, ces tâches doivent pouvoir être réalisées en deux heures maximum.

Créer son entreprise d’activité multiservices

Pour se lancer dans le multiservices, il est important de bien choisir son statut juridique. Vous pouvez soit opter pour l’Entreprise Individuelle (EI), soit la société unipersonnelle en EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ou en SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle).
En matière de fiscalité, les entreprises individuelles sont soumises à l’impôt sur le revenu. Cela signifie que les bénéfices de l’entreprise sont directement imposés au nom de l’entrepreneur. En revanche, les sociétés, qu’il s’agisse de l’EURL ou de la SASU, peuvent opter pour l’impôt sur les sociétés, où les bénéfices de l’entreprise sont imposés séparément des revenus personnels de l’entrepreneur.
Les cotisations sociales varient également selon le statut choisi. En EI, l’entrepreneur cotise au régime des travailleurs indépendants, tandis que dans les sociétés, le dirigeant peut être affilié au régime général de la sécurité sociale (pour une SASU) ou au régime des travailleurs non-salariés (pour une EURL). Les taux de cotisations sociales sont généralement plus élevés pour les dirigeants assimilés salariés (SASU) par rapport aux travailleurs non-salariés (EURL).

Effectuer une déclaration à la DREETS

Pour être un professionnel de services à la personne, la déclaration auprès de la DREETS (Directions Régionales de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités) est une démarche importante, bien que facultative. Cette déclaration concerne les activités mentionnées dans l’article D. 7231-1 du Code du travail, et offre plusieurs avantages significatifs pour les professionnels du multiservices :
Avantages fiscaux et sociaux
La déclaration auprès de la DREETS permet de faire profiter à vos clients d’avantages fiscaux, notamment d’un crédit d’impôt pour les services rendus, à hauteur de 50%. Les professionnels, quant à eux, peuvent profiter d’exonérations de charges sociales, ce qui peut alléger la gestion financière de leur activité.
Crédibilité renforcée
Être déclaré auprès de la DREETS renforce également la crédibilité de votre organisme. En effet, une entreprise déclarée est souvent perçue comme plus sérieuse et fiable. Cette reconnaissance officielle atteste du respect des normes et de la qualité des services proposés, ce qui peut accroître la confiance des clients potentiels.

A LIRE AUSSI  Service de conciergerie SAP : les avantages pour les particuliers

Obtenir un numéro d’agrément SAP

Pour exercer légalement et profiter des avantages offerts par les services à la personne, il est indispensable d’obtenir un agrément SAP. Cette formalité est essentielle pour officialiser votre activité et offrir des prestations reconnues pour leur qualité.
En adhérant à la coopérative SAP Interservices, bénéficiez de notre numéro d’agrément SAP et proposez 50% de crédit d’impôt à vos clients particuliers, plafonné à 6 000 € par an et par foyer fiscal. Cependant, le plafond SAP pour les prestations du « petit bricolage » est de 500 € par an et par foyer fiscal soit 250€ de réduction d’impôt au maximum.
Cette démarche vous allège des contraintes administratives et vous évite de créer une deuxième structure juridique dédiée aux prestations du Service à la Personne.

Prestations hors SAP : pensez à Extraservices !

Vous avez également la possibilité d’étendre vos prestations à des particuliers en dehors des services à la personne. Profitez de notre partenariat avec ExtraServices, le réseau de professionnels en France, Corse et DOM-TOM, pour élargir vos opportunités et trouver plus de clients. De plus, ExtaServices vous accompagne dans toutes vos démarches administratives liées à vos prestations hors SAP !
Pour toute demande d’information liée à ExtraServices, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 04.68.11.99.89.

Pour rejoindre notre coopérative Interservices et bénéficier de nombreux avantages au sein de votre société multiservices, contactez-nous au 04.68.11.98.05 ou directement sur notre plateforme en ligne (où vous pouvez consulter les nombreux avantages et services de notre coop SAP Interservices) en cliquant sur ce lien !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et LinkedIn pour vous tenir informé des actualités du service à la personne et découvrir la vie de la coopérative Interservices au quotidien !