Vous venez d’être victime d’un cambriolage ? N’attendez pas avant de réagir ! Prévenez sans plus attendre la police ou la gendarmerie de l’effraction et portez plainte. Celle-ci vous communiquera les démarches à suivre en cas de vol. N’hésitez pas également à suivre nos conseils et recommandations afin d’éviter d’autres mauvaises surprises.

Ne rien toucher

La tentation est grande en effet, le choc aussi, mais vous ne devez toucher à rien avant l’arrivée des policiers ou des gendarmes. En jetant les objets cassés et en remettant de l’ordre, vous pouvez rendre la tâche des enquêteurs difficile.

Le mieux reste donc de ne pas changer l’état des lieux avant l’arrivée du personnel formé aux actes de Police Scientifique. En plus de chercher les traces d’ADN, ces derniers s’intéressent également aux autres marques laissées par les cambrioleurs, comme des traces d’outils ou de chaussures. S’il vous faut absolument manipuler des fenêtres, une porte ou des objets, mettez des gants.

Faire une opposition sur les moyens de paiement

Au moment de constater ce qui vous a été dérobé, en présence de la police, vérifiez si vous avez perdu un moyen de paiement (carte de crédit, chéquier, etc.). Si oui, n’attendez pas pour faire opposition. Votre compte peut effectivement être débité par les voleurs.

Appelez rapidement votre banque ou le centre d’opposition, disponible à tout moment. S’il s’agit d’un chéquier, vous pouvez également contacter le Centre National des chèques perdus ou volés. Informez ensuite votre banque par mail, fax ou courrier de l’opposition.

Contacter son assurance

Après une tentative ou en cambriolage, il est fortement recommandé de contacter votre compagnie d’assurance. Appelez votre assureur ou envoyez-lui une lettre recommandée avec accusé de réception dans les plus brefs délais (sous 48 heures). Mentionnez dans le document votre numéro de contrat, vos coordonnées personnelles et professionnelles, la date de l’effraction, la plainte posée…).

A LIRE AUSSI  Comment nettoyer sa machine à laver ?

Si vous tardez à appeler votre assurance, vous ne pourrez pas profiter du bénéfice de votre contrat. Celle-ci vous communique ensuite toutes les démarches à suivre afin d’être indemnisé. Bien entendu, cette indemnisation d’objets volés n’est valable que si vous avez respecté :

  • Les délais d’inoccupation du domicile. Certaines assurances refusent de vous indemniser si votre maison reste inhabitée pendant plus de 30 ou 90 jours.
  • Les obligations mentionnées dans votre contrat pour sécuriser votre logement (grilles aux fenêtres, portes blindées, etc.).

Assurez-vous également que tous les locaux de votre domicile (cave, garage, dépendance…) soient inclus dans le contrat d’assurance habitation.

Prévenir une effraction

Vous pouvez effectivement être à nouveau victime d’une nouvelle tentative de cambriolage. Mieux vaut donc sécuriser et vite votre domicile en :

  • Changeant vos serrures surtout si celles-ci ont été endommagées ou fragilisées. Sécurisez les points d’entrées et si besoin, remplacez la porte principale.
  • Équipant votre maison d’une alarme : arrêtez votre choix sur une alarme sonore retentissante pour dissuader les cambrioleurs.

Si vous comptez à nouveau vous absenter, faites appel à un service de gardiennage. Tournez-vous vers les Services à la personne afin de profiter d’une déduction fiscale de 50 %.