Vinaigre, eau de javel, cristal de soude…, il existe certes différentes solutions naturelles et pratiques pour traiter les traces d’humidité sur vos murs. Souvenez-vous toutefois que ces taches désagréables ne sont pas qu’une question d’esthétique.

Des problèmes plus importants peuvent se cacher derrière les murs. C’est la raison pour laquelle il est particulièrement recommandé de solliciter les services d’un professionnel. Ce dernier utilise des appareils et des méthodes spécifiques pour détecter et ôter les traces d’humidité.

Première étape : le diagnostic humidité

Avant de retirer les traces d’humidité sur vos murs, le professionnel réalise généralement un diagnostic d’humidité. Cette étape est très importante dans la mesure où elle permet, d’une part, de déterminer la cause exacte de ces traces noires et, d’autre part, d’opter pour la solution la mieux indiquée.

Le professionnel de l’assèchement peut utiliser différentes techniques pour déterminer la ou les causes :

  •       Un diagnostic visuel : l’humidité ne touche pas forcément une pièce de la maison et la véritable cause ne vient pas forcément de la pièce concernée. En tant qu’expert, l’intervenant va examiner l’état de vos façades, le système de ventilation et le toit.
  •       Un diagnostic à l’aide d’un hygromètre, un appareil permettant de mesurer l’humidité dans l’air.
  •       Un diagnostic des matériaux incluant les murs et autres matériaux de construction. Là encore, plusieurs méthodes peuvent être utilisées (bombe à carbure, conductivité, méthode Merckoquant pour mesurer la teneur en sels minéraux).

Après un diagnostic, il est plus facile pour l’expert de déterminer si l’humidité vient des remontées capillaires, d’une infiltration d’eau ou d’une condensation.

Deuxième étape : ôter les traces noires sur les murs

Le diagnostic humidité permettra de savoir quelle solution adopter pour éliminer efficacement les traces d’humidité.

A LIRE AUSSI  Routine d'exercices entretenir sa forme depuis chez vous

Le professionnel peut, par exemple, éradiquer le problème en injectant des produits hydrophobes. Cette technique accélère le blocage définitif de l’humidité ascensionnelle et des remontées capillaires grâce à la résine hydrophobe. De plus, son efficacité a été prouvée sur différents types de murs.

La pose d’une membrane d’étanchéité peut aussi être proposée pour les murs plus épais, souvent insensibles aux produits hydrophobes. Ce sont généralement les murs du rez-de-chaussée et du sous-sol qui demandent la pose d’une membrane étanche contre l’humidité. La mise en œuvre se révèle complexe et exige l’intervention d’un professionnel afin d’éviter la déstabilisation des fondations.

L’hydrofugation fait aussi partie des solutions proposées par un plombier professionnel. Cette technique consiste à étaler un produit d’imprégnation transparent sur les murs noircis par l’humidité. Une fine couche imperméable à l’eau freine sa prolifération en comblant les porosités et fissures de votre façade.

Des travaux d’isolation peuvent aussi être envisagés si le problème vient de l’isolation de vos murs. Si toute l’isolation est touchée, les travaux peuvent être importants.

Une fois que le problème est résolu et que votre mur retrouve un taux d’humidité normal, il ne vous reste plus qu’à nettoyer les parties endommagées. Vous pouvez utiliser de l’eau chaude mélangée à des cristaux de soude. Un coup de peinture sera ensuite le bienvenu pour redonner un coup de jeune à votre mur.