Les services à la personne rencontrent un succès croissant chez les Français. Et pour cause, ils rendent service à bon nombre d’entre nous. Quelles sont les activités les plus demandées, et quelles sont les évolutions à envisager ?

La grande famille des métiers des services à la personne

Selon le Code du travail, les activités classées dans la catégorie des services à la personne sont au nombre de 27. Elles sont regroupées dans trois domaines : les services à la famille (garde d’enfants, soutien scolaire à domicile…), les services de la vie quotidienne (ménage, jardinage, petit bricolage…) et les services aux personnes âgées ou handicapées (assistance dans les actes de la vie courante, soins hors actes médicaux…).

Pour pouvoir offrir des prestations de qualité, les intervenants du secteur des services à à la personne ont suivi une formation spécifique. Ils sont souvent détenteurs d’un CAP, d’un BEP, d’un bac pro ou d’un diplôme d’Etat. Ces activités se développent d’année en année, car grâce au chèque emploi-service universel (CESU), le paiement des salaires est facilité. L’octroi d’avantages fiscaux aux employeurs t est également pour quelque chose.

D’après l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA), près de 2,3 millions de salariés travaillent actuellement dans le secteur de l’aide à domicile, dont près d’un sur cinq en Ile-de-France. Par ailleurs, 4,5 millions de ménages y ont recours, 40 000 emplois ont été créés depuis 2008, et 160 000 autres devraient être créés à l’horizon 2022.

Des métiers plus développés que d’autres

Selon l’UNA, les activités d’entretien de la maison, du jardin et tout ce qui est prestation à domicile (assistance administrative et informatique, soutien scolaire à domicile…), représentent environ la moitié de l’activité totale. La garde d’enfants regroupe 30% du secteur, tandis que l’accompagnement de personnes âgées ou handicapées constitue les 20% restants.

A LIRE AUSSI  Quelles sont les peines encourues à ne pas déclarer un employé à domicile ?

Cependant, cette répartition ne reflète pas fidèlement la réalité, car le premier groupe de métiers est beaucoup plus diversifié que les deux autres. En effet, le gardiennage, le bricolage, la préparation des repas et le jardinage sont des activités complémentaires. Une chose est toutefois sûre : l’aide aux personnes âgées ou dépendantes ainsi que les activités de ménage sont actuellement en pleine croissance.

Selon Pôle emploi, au cours des cinq dernières années, les postes les plus recherchés dans le secteur des services à la personne sont l’assistance auprès d’adultes dépendants, l’assistance auprès des enfants et les services domestiques. Les activités de jardinage et de bricolage, qui n’ont été structurées en véritables métiers des services à la personne que récemment, font aussi une percée remarquable.

Une grande disparité est constatée dans le secteur : près de quatre travailleurs sur cinq sont des femmes. Cette part est supérieure à 90% dans l’assistance aux personnes dépendantes et la garde d’enfants. Cependant ce chiffre est en constante évolution, notamment de par l’élargissement du champ des services à la personne.